Les garçons ne pleurent pas

Réalisateur: Kimberly Pierce
Écrivains: Kimberly Pierce et Andy Bees
Images de projecteur de renard ; NR ; 114 minutes
Libérer: 10/99
Jeter: Hilary Swank, Chloé Sévigny, Peter Sarsgaard

Complexité émotionnelle, thèmes pertinents d'identité et d'acceptation, excellent jeu d'acteur : Les garçons ne pleurent pas les a tous. Ce film brut et puissant met en scène l'histoire réelle de Teena Brandon. La jeune femme a déménagé de Lincoln à Twin Falls, Nebraska, se transformant en un homme au travestisme sans faille. La BrandonTeena réinventée est devenue très appréciée pour sa charmante bravade et sa sensibilité séduisante, jusqu'à ce que le secret de Brandon s'échappe et qu'elle soit violemment violée et assassinée par deux ex-détenus.



Ce qui rend Les garçons ne pleurent pas si émouvante est l'intensité magistrale avec laquelle le film dépeint la brève vie de Brandon. Sa personnalité aux multiples facettes est pleinement étendue, et même les meurtriers – à l'origine, les copains de Brandon reçoivent l'histoire, le contexte et la personnalité. Hilary Swank joue impeccablement le rôle de Brandon Teena compliqué, un rôle égalé par Chloe Sevigny en tant qu'intérêt amoureux local. Ce sont des personnages vivants et troublés, mais plus important encore, ils sont ordinaires. En examinant l'aspect quotidien de ces événements inhabituels, le film se concentre sur des questions engageantes d'identité et de contrainte sociale.


.com/ipea/0/7/8/1/5/9/A0781592.html