Hermann Maier

L'horrible déversement de l'Herminator en 1998

par Gerry Brown
Herman Maier après avoir remporté le Super G à Nagano, 1998

Hermann Maier après avoir remporté le Super G à Nagano, 1998



Liens connexes

  • Jeux olympiques d'hiver de 2014
  • Avant-première olympique : ski alpin
  • Le ski alpin au fil des ans
  • Encyclopédie : Ski

Moments mémorables

  • Franz Klammer
  • Jean-Claude Killy
  • Alberto Tomba
  • Plus de moments mémorables

Il est mort.

C'est ce qui m'est venu à l'esprit après le spectaculaire crash d'Hermann Maier en Nagano .

C'était de loin le pire effacement sur des skis depuis que le sauteur à ski yougoslave Vinko Bogataj est tombé de la rampe aux Championnats internationaux de vol à ski de 1970 et dans la conscience collective des fans de sport américains comme 'l'agonie de la défaite' vu sur ABC's Vaste monde du sport séquence d'ouverture.

L'Autrichien Maier, affectueusement surnommé « Das Monster » et « l'Herminator » par ses fans, était le meilleur skieur du monde à l'époque et un grand favori pour la médaille d'or.

Il a essayé de tourner à gauche dans un virage verglacé lors de sa descente aux Jeux d'hiver de 1998, mais ses skis n'ont pas attrapé la neige et son corps a quitté le parcours à plus de 70 mph.

Les vents violents, qui avaient forcé le parcours à être modifié avant la course, l'ont emporté dans les airs comme un sac d'épicerie en plastique.

Il a filé horizontalement dans les airs avant de se transformer en une chute de monstre, et a finalement été rattrapé par des filets de sécurité orange après avoir parcouru plus de 50 mètres.

Il devait être mort.

'J'étais très rapide et il y avait beaucoup de vent de derrière', a-t-il déclaré par la suite. «Et je suis monté dans les airs et je regardais le ciel. J'ai regardé la neige et j'ai attendu le crash.

Le descendeur autrichien a non seulement survécu à l'épave, mais il s'est relevé et a quitté le parcours. En fait, il allait bien. Les seules choses qui lui faisaient mal étaient son épaule et son genou.

Dans les jours qui ont suivi, l'Herminator a prouvé sa ténacité en revenant concourir après ce qui aurait facilement pu être une épave mettant fin à sa vie, ou du moins à sa carrière. À peine 24 heures plus tard, il était de retour sur les pistes, affrontant les meilleurs au monde.

Incroyablement, compte tenu de son entorse au genou et des souvenirs frais de sa chute cauchemardesque, Maier a dominé, remportant des médailles d'or en super G et en slalom géant.

Il était évident pourquoi l'homme s'appelait 'Das Monster'. Il ne pouvait pas être tué.

En savoir plus sur le Jeux olympiques d'hiver de 2010
.com/spot/winter-olympics-maier.html .com/spot/02olmaier.html