Regardez ces prix ! : Étirons-nous : l'élasticité de la demande

Allons-y : élasticité de la demande

Regardez ces prix !

  • introduction
  • Allons-y : élasticité de la demande
  • Qu'est-ce qui détermine l'élasticité?
  • Bricoler avec les marchés
  • Le prix que vous devez payer

Quiconque a mis les pieds dans un magasin discount sait que certains vendeurs essaient d'augmenter la quantité de marchandises qu'ils vendent en baissant leurs prix. D'après ce que nous avons vu sur l'offre et la demande, cela devrait fonctionner. Cependant, en réalité, cela peut ou non. De plus, le vendeur peut ou non rapporter plus d'argent même s'il vend plus de marchandises à un prix inférieur.



un système de freins et contrepoids

Si un vendeur réduit ses prix, la demande augmentera-t-elle toujours ? (Ne jamais dire « toujours » en économie.) La question la plus importante est : « De combien devrait-il réduire ses prix ? En d'autres termes, de combien la demande augmentera-t-elle en réponse à une baisse des prix ?

EconoTalk

Élasticité de la demande fait référence au changement de la demande pour un bien ou un service qui se produit en réponse à un changement de son prix. Plus précisément, il s'agit de la mesure dans laquelle une augmentation ou une diminution du prix modifiera la quantité demandée. C'est une façon pour les économistes de cerner plus précisément la relation entre le prix et la demande.

Élasticité unitaire se produit lorsque la quantité d'un produit demandé change en réponse aux changements de prix d'une manière qui laisse les recettes totales les mêmes. Élasticité se produit lorsqu'une baisse de prix augmente la quantité demandée de sorte que le revenu du vendeur augmente. Inélasticité se produit lorsqu'une baisse de prix augmente la quantité demandée de plus de zéro mais de moins de l'unité. (L'unité fait référence au changement proportionnel de la quantité vendue et des revenus qui se produit sous l'élasticité unitaire.)

Les réponses à ces questions dépendent de la situation de l'acheteur et de son besoin ou désir du produit, ainsi que de la situation du vendeur. C'est-à-dire que les réponses dépendent de la élasticité de la demande pour le produit ou le service.

Ne vous inquiétez pas du terme technique « élasticité ». C'est vraiment un clin d'œil. (Désolé, je n'ai pas pu résister.) L'élasticité de la demande fait référence au changement de la demande pour un produit ou un service qui se produit lorsque son prix change. Plus précisément, il s'agit de la mesure dans laquelle une augmentation ou une diminution du prix modifiera la quantité demandée.

Tout d'abord, je vais discuter des trois degrés d'élasticité : élasticité unitaire, élasticité et inélasticité. Ensuite, nous examinerons les facteurs qui contribuent à l'élasticité de la demande d'un produit.

Si vous conduisez une voiture, vous avez besoin d'essence. Si le prix de l'essence était réduit de moitié à partir de la semaine prochaine, commenceriez-vous à en acheter deux fois plus de gallons par semaine ? Si le prix augmentait de 100 %, en achèteriez-vous la moitié par semaine ? Disons que, dans les deux cas, vous le feriez.

Mettons quelques chiffres à cet exemple. Nous commencerons avec de l'essence à 1,50 $ le gallon et vous utiliserez 100 gallons par semaine. (Vous avez déjà pensé à raccourcir votre trajet ?) Cet exemple montrera comment les changements de prix affectent votre demande et affectent les revenus que la station-service reçoit de votre part. Le chiffre d'affaires, également connu sous le nom de ventes totales, est égal au prix multiplié par la quantité, c'est-à-dire : R = P Q.

Le tableau 5.1 montre les changements de prix, de quantité et de revenus dans l'exemple que je présente ici.

Tableau 5.1 Élasticité unitaire de la demande d'essence
PQ=R
Situation d'origine1,50 $100 gallons.=150 $
Le prix baisse de 50%0,75 $200 gallons.=150 $
Le prix double3,00 $50 gallons.=150 $

Dans cet exemple, certes fantaisiste, votre demande d'essence se caractérise par élasticité unitaire . L'élasticité unitaire se produit lorsque la quantité d'un produit demandé change en réponse aux changements de prix d'une manière qui laisse le revenu total inchangé. Ici, quelle que soit l'augmentation ou la diminution des prix, les revenus restent à 150 $.

carré(6)

Avec une élasticité unitaire, le pourcentage augmenter dans le prix appelle une compensation diminuer en demande. Si le vendeur double son prix, il vend deux fois moins. De même, un pourcentage diminuer dans le prix appelle une compensation augmenter en demande. S'il réduit de moitié son prix, il vend deux fois plus. Dans tous les cas, le vendeur rapporte les mêmes revenus. (Ses bénéfices ? le montant qu'il gagne après avoir soustrait ses coûts de ses revenus ? peuvent varier, mais c'est une autre histoire.)

La relation d'élasticité unitaire est illustrée à la figure 5.1.

La figure 5.1 indique que lorsque le prix passe de 1,50 $ (point ?A ?) à 0,075 $ (point ?A1 ?), le revenu total est égal à 150 $ dans les deux cas (200 gallons à 75 le gallon équivaut à 150 $).

Ce graphique indique également que l'augmentation des prix de 1,50 $ à 3,00 $ laisse les revenus inchangés, car la demande d'essence tombe à 50 gallons (50 gallons à 3,00 $ le gallon équivaut à 150 $).

combien de personnes vivent en floride

Lorsqu'un producteur ou un vendeur fait face à une élasticité unitaire de la demande, il ne peut pas augmenter ses revenus en augmentant ou en diminuant son prix. Pourquoi? Parce que la quantité demandée compensera exactement l'effet de tout changement de prix. Cependant, c'est rarement le cas dans le monde réel.

Vendre plus en facturant moins

S'en tenant à notre exemple d'essence, supposons qu'en réponse à une baisse de 50 % du prix de l'essence, vous triplez vos achats d'essence à 300 gallons par semaine. Quel serait l'effet sur les revenus de la station-service? La deuxième ligne du tableau ci-dessous apporte la réponse : une forte augmentation du chiffre d'affaires.

De même, supposons que si le prix de l'essence doublait, vous n'en utiliseriez qu'un tiers. Cela générerait des revenus de 75 $, comme le montre la troisième ligne du tableau. (Par ailleurs, j'utilise des nombres qui illustrent le type d'élasticité dont je parle. En réalité, l'élasticité est « partout » à la fois pour un individu donné et pour des groupes qui utilisent un produit. De plus, l'élasticité peut être plus grande en réponse à une augmentation de prix qu'à une réduction de prix, ou vice versa.)

PQ=R
Situation d'origine1,50 $100 gallons.=150 $
Le prix baisse de 50%0,75 $300 gallons.=225 $
Le prix double3,00 $25 gallons.=75 $

Ici, votre demande d'essence se caractérise par élasticité de la demande. Contrairement à l'élasticité unitaire, la demande élastique se produit lorsqu'une réduction du prix augmente la quantité demandée pour que le revenu du vendeur augmente . C'est ainsi que les choses devraient ? travail pour la plupart des entreprises : le vendeur peut vendre plus en réduisant son prix ? et cela en vaut la peine pour le vendeur.

Cependant, comme le montre également le tableau, cela joue dans les deux sens : le vendeur perdra des revenus s'il augmente son prix. Avec une demande élastique, une augmentation du prix entraîne une diminution de la quantité demandée qui diminue le revenu du vendeur.

La figure 5.2 montre qu'une baisse des prix augmente la demande de plus de l'unité. Au prix de 0,75 $, la demande augmente à 300 gallons, ce qui porte les revenus à 225 $ (ce qui équivaut à 0,75 300 $). Avec l'élasticité - par opposition à l'élasticité ou à l'inélasticité unitaire - la diminution du prix augmente les revenus. De plus, l'aire du rectangle formé en reliant le prix de 0,75 $ au point ?A1? et point ?A1? avec la marque de 300 gallons est clairement plus grande que l'aire du rectangle formé en reliant le prix de 1,50 $ au point ?A? et la marque des 100 gallons. Cela aussi représente les revenus plus élevés résultant de la baisse des prix.

EconoTip

Un changement de prix peut n'entraîner qu'une faible augmentation de la demande et des revenus. Les exemples que je choisis ici utilisent des nombres ronds et des relations simples par souci de clarté. Mais de nombreux producteurs sont confrontés à des marchés sur lesquels une baisse des prix de 10 pour cent peut augmenter les revenus de seulement 2 pour cent. Cela peut ou non être une décision rentable pour le producteur. Cela dépend de ses frais. Or, lorsqu'une baisse de prix augmente à la fois la quantité demandée et le revenu, il s'agit, par définition, d'un cas d'élasticité de la demande.

Le graphique de l'élasticité de la demande montre également qu'avec l'élasticité, une augmentation des prix réduira la demande au point où les revenus diminueront également. Au prix de 3,00 $, la demande tombe à seulement 25 gallons et les revenus à 75 $.

cartes sur l'amérique du sud

Existe-t-il des situations dans lesquelles un changement de prix fera chuter la quantité demandée à zéro ? Oui. Les économistes appellent cela élasticité infinie . Les cas d'élasticité infinie sont rares et généralement confinés à un seul endroit ou à une situation particulière.

Par exemple, Internet a créé un environnement dans lequel de nombreux utilisateurs estiment que tout sur le Web devrait être « gratuit ». Maintenant, ce n'est pas vraiment gratuit, car ils ont payé leur fournisseur d'accès Internet pour accéder au Web. Mais ils estiment qu'ils ne devraient pas avoir à payer un centime de plus pour des informations, de la musique ou des images extraites de sites Web. Pour certains internautes, il s'agit d'une question de principe, et ils ne paieront pas du tout pour quelque chose qui, selon eux, devrait être gratuit. Par conséquent, si des frais sont demandés lorsqu'ils naviguent sur un site, leur demande pour les offres de ce site est nulle. Dans une telle situation, une baisse de prix (et encore moins une augmentation de prix) est impossible car le prix que l'acheteur paiera est nul.

La figure 5.3 montre une élasticité infinie.

La figure 5.3 illustre la situation de notre navigateur Internet hautement basé sur des principes. Il paiera 10 $ par mois à son fournisseur d'accès Internet pour accéder au Web. Mais il ne paiera pas un centime de plus pour un contenu Web. Quel que soit le prix, s'il y a un prix au-delà des frais d'accès de 10 $, sa demande de contenu Web est nulle. C'est aussi dire qu'il n'y a pas de relation réelle entre le prix et la quantité demandée.

Demande inélastique : pas de baisse de prix ici

Certains vendeurs apprennent, à leur grand désarroi, qu'une baisse de prix n'augmente pas les revenus. Par exemple, disons que notre station-service réduit son prix de 50 %, mais que vous n'augmentez votre consommation d'essence que de 20 %.

Tableau 5.2 Demande inélastique d'essence
PQ=R
Situation d'origine1,50 $100 gallons.=150 $
Le prix baisse de 50%0,75 $120 gallons.=90 $
Le prix double300 $80 gallons.=240 $

Le résultat ici est une baisse des revenus et un exemple de demande inélastique. En général, la demande inélastique se produit lorsqu'une baisse de prix entraîne une augmentation de la quantité qui se traduit par un diminuer En revenu. En d'autres termes, le prix baisse, la quantité augmente, mais les revenus continuent de baisser.

Cela signifie que l'effet sur la quantité demandée est inférieur à l'unité mais supérieur à zéro.

Ce graphique illustre l'inélasticité de la demande, ce qui signifie qu'une baisse des prix augmente la demande, mais pas suffisamment pour augmenter les revenus. L'inélasticité signifie essentiellement que les gens demandent une certaine quantité du produit et ne vont pas beaucoup changer cette demande en raison des baisses de prix. Ils vont le changer un peu, mais pas de beaucoup.

Cependant, cela va aussi dans les deux sens. L'inélasticité signifie également que la demande ne diminuera pas beaucoup face à une augmentation des prix. Par conséquent, un vendeur d'un produit dont la demande est inélastique peut augmenter les prix et les gens paieront généralement l'augmentation. Ils ne peuvent pas vraiment réduire leur consommation autant. Comme le montre le graphique, un doublement du prix entraîne une simple baisse de 20 % de la demande. Cela porte les revenus de la station-service à 240 $, bien au-dessus des 150 $ avant la baisse des prix.

Cependant, bien que les consommateurs ne puissent pas beaucoup réduire leur consommation à court terme, comme nous le verrons plus loin dans cette section, ils peuvent réduire leur demande pour presque tous les produits à long terme.

le rouge et le jaune font de quelle couleur

L'élasticité zéro, ou ce que les économistes appellent l'inélasticité parfaite, se produit lorsqu'un changement de prix n'a aucun effet sur la quantité demandée. Certains médicaments et services de santé sont confrontés à une demande parfaitement inélastique (ou proche de celle-ci). Par exemple, les personnes atteintes du SIDA ont besoin de certains médicaments et les personnes atteintes d'une maladie rénale doivent avoir accès à un appareil de dialyse quel qu'en soit le coût. La figure 5.4 représente une demande inélastique, tandis que la figure 5.5 représente une élasticité nulle, également appelée inélasticité parfaite (la quantité reste la même, quel que soit le prix).

Une élasticité parfaite, ou nulle, signifie que quelle que soit l'évolution du prix, la quantité demandée reste la même. Le consommateur a besoin de cette quantité de produit, peu importe à quel point il est cher ou bon marché.

Extrait de The Complete Idiot's Guide to Economics 2003 par Tom Gorman. Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction en tout ou en partie sous quelque forme que ce soit. Utilisé en accord avec Livres Alpha , membre de Penguin Group (USA) Inc.

Pour commander ce livre directement auprès de l'éditeur, visitez le site Web de Penguin USA ou appelez le 1-800-253-6476. Vous pouvez également acheter ce livre sur Amazon.com et Barnes & Noble .